Actions - Lettres envoyées English
Mme Line Beauchamp, Ministre
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Danford Lake, le 26 avril 2007

Objet : Projet de lieu d’enfouissement technique (LET) régional à Danford Lake, Municipalité d’Alleyn-et-Cawood, MRC de Pontiac, Outaouais

Madame la Ministre,

Nous nous permettons de vous féliciter pour votre nomination à la tête d’un ministère aussi important, puisqu’il a pour mission la protection du milieu de vie des Québécois.

Regroupant plus de 4 000 citoyens, notre Coalition a été formée le 11 décembre 2005 dans le but de s’opposer à la création d’un site d’enfouissement gigantesque (8 000 000 de tonnes de déchets stockés dans le sol en 32 ans) dans l’une des plus belles et des plus touristiques régions du Québec. Toutefois, la Coalition ne fait pas que s’opposer à ce projet d’un LET privé censé desservir la Région de l’Outaouais : elle propose aussi, en solution de rechange, la valorisation énergétique des déchets, notamment par le procédé de la gazéification au plasma. Pour l’avoir rencontrée, nous savons que la députée de Gatineau, Madame Stéphanie Vallée, partage nos préoccupations et compte suivre de près ce dossier, avec lequel votre ministère est maintenant familier depuis deux ans.

Les citoyens de l’Outaouais pensent en effet qu’ils peuvent apporter leur modeste contribution à la recherche collective d’une solution régionale au problème de la gestion de leurs déchets. Même qualifié de «technique », l’enfouissement n’en reste pas moins un mode de stockage (et non d’élimination) qui, selon Environnement Canada et l’Agence américaine de protection de l’environnement, comporte de sérieux risques environnementaux à moyen et long termes. Or, de nouvelles technologies de valorisation énergétique des déchets permettent aujourd’hui de les éliminer tout en les valorisant. L’une d’elles, la gazéification au plasma, suscite un intérêt croissant partout dans le monde, car elle permet d’éliminer les déchets sans incinération et sans émissions de gaz nocifs ou à effet de serre tout en produisant de l’électricité.

Depuis trois ans maintenant, le Japon utilise plusieurs usines de ce type pour des déchets municipaux. La compagnie québécoise PyroGenesis a mis au point un procédé au plasma qui permet d’éliminer les déchets à bord des plus grandes flottes de navires au monde, soit la marine américaine et le croisiériste Carnival Cruise Lines.

Une autre entreprise québécoise, Enerkem, met actuellement en place un tel procédé pour la ville albertaine d’Edmonton et à Londres (Royaume uni). La compagnie ontarienne Plasco, elle, construit actuellement une usine de traitement des déchets par gazéification au plasma à Ottawa et en projette une autre à Red Deer. L’usine d’Ottawa devrait entrer en opération en juin 2007.

Selon la Politique de gestion des déchets, les MRC de l’Outaouais ont jusqu’au 19 janvier 2009 pour trouver une solution régionale à la gestion de leurs déchets.

Il ne faudrait pas que nos MRC soient contraintes à faire un choix désastreux qui hypothéquerait notre environnement pour des siècles – et ce, simplement pour respecter un délai. Nous sommes aujourd’hui à un moment charnière de l’histoire de la gestion des déchets. L’ère de l’enfouissement est révolue, des solutions d’avenir sont désormais disponibles. Nous pensons nous faire l’écho de nombreux élus de la région en vous demandant respectueusement de bien vouloir repousser la date butoir du 19 janvier 2009 afin de donner à nos dirigeants régionaux le court répit dont ils ont besoin pour choisir une solution gagnante pour l’avenir.

Nous vous transmettons nos meilleurs vœux de succès et vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

Michèle Borchers,
Vice-présidente

Copie :
M. Jean Charest, Premier ministre
M. Benoît Pelletier, ministre responsable de l’Outaouais
Mme Nathalie Normandeau, ministre des Affaires municipales et des Régions
Mme Charlotte L’Écuyer, Députée du Pontiac
Mme Stéphanie Vallée, Députée de Gatineau
M. Norman McMillan, Député de Papineau
M. Roch Cholette, Député de Hull
Préfets de l’Outaouais
M. Marc Bureau, Maire de Gatineau
M. Pierre Ricard, Direction régionale, ministère des Affaires municipales et des Régions

<< Retour
  Droit d'auteur © 2006 Coalition contre le mégadépotoir de Danford. Tous droits réservés.