Actions - Lettres envoyées English
Mme Line Beauchamp, Ministre
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Danford Lake, le 30 janvier 2008

Objet :         Projet de lieu d’enfouissement technique (LET) régional à Danford Lake (Municipalité d’Alleyn-et-Cawood, MRC de Pontiac, Région de l’Outaouais)

Madame la Ministre,

À la fin du mois d’août 2007, l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Outaouais faisait parvenir à la Commission du BAPE un avis très défavorable au projet susmentionné :

«Le développement d’un immense site d’enfouissement des déchets à Danford Lake ne
nous paraît pas acceptable en 2007 d’un point de vue de santé publique. » […] 

« Il s'agit d'un exercice environnemental à balance négative au plan du
développement durable. » […]

«L’enfouissement aurait peut-être été une solution acceptable il y a 10 ans, quand les
nouvelles technologies de valorisation énergétique n’étaient pas au point. Mais il existe
aujourd’hui des technologies fiables qui ne présentent aucun des inconvénients
mentionnés, surtout dans une région comme l’Outaouais où la population est fortement
concentrée sur un seul pôle. Il faut saisir toutes les opportunités de développer
l’expertise du côté de l’innovation technologique présentant moins de risque pour la
santé humaine et l’environnement. C’est précisément ce qu’avait prévu la Politique
québécoise de gestion des matières résiduelles 1998-2008. »

Nous nous permettons de vous en envoyer une copie. Nous vous envoyons également copie d’un article (24.1.2008) du Ottawa Citizen sur l’usine de traitement des matières résiduelles construite à Ottawa par le Plasco Energy Group, ainsi qu’un article du journal Le Droit (22.01.2008), qui se fait l’écho du désir des citoyens de trouver des alternatives à l’enfouissement.

Tous les projets actuels de création ou d’agrandissement de sites d’enfouissement au Québec (Saint-Alphonse, Lachenaie, La Rédemption, Magog, Danford Lake) se butent à l’opposition de la population et, dans la plupart des cas, aussi des élus. Il est vraiment temps de sortir des sentiers battus et de saisir les opportunités politiques et économiques qui s’offrent à nous.

Veuillez recevoir, Madame la Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Michèle Borchers,
vice-présidente

Copie
M. Marc Bureau, Maire de la Ville de Gatineau
M. Marc Carrière, Président de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais
M. Jean Charest, Premier ministre
M. Roch Cholette, député de Hull
Mme Charlotte L’Écuyer, députée de Pontiac
M. Norman McMillan, député de Papineau
Mme Nathalie Normandeau, Vice-première ministre et Ministre des Affaires municipales et des Régions
M. Benoît Pelletier, ministre responsable de l’Outaouais
M. Pierre Rondeau, Président de la Table des Préfets de l’Outaouais
Mme Stéphanie Vallée, députée de Gatineau

<< Retour
  Droit d'auteur © 2006 Coalition contre le mégadépotoir de Danford. Tous droits réservés.