Actions - Communiqués de presse English
La Coalition de citoyens accuse le conseil municipal d’ Alleyn-et-Cawood de violer le processus démocratique et de manquer de transparence dans le dossier du projet de mégadépotoir à Danford Lake.
Coalition contre le mégadépotoir de Danford, le 1er février 2006

Manque de transparence, désinformation et violation des droits démocratiques – tels sont les reproches des citoyens d’Alleyn-et-Cawood (MRC de Pontiac, Outaouais) à leur conseil municipal dans le dossier du projet de lieu d’enfouissement technique à Danford Lake. La Coalition contre le mégadépotoir de Danford vient d’écrire au Premier ministre du Québec, Jean Charest, pour lui demander d’arrêter ce projet. Les ministres de l’Environnement et des Affaires municipales du Québec ont reçu une copie de cette lettre. 

Après avoir échoué à Quyon (Pontiac), le promoteur du projet, LDC, a convaincu le conseil municipal d’Alleyn-et-Cawood qu’une hausse potentielle de revenus (provenant des redevances de déversement des déchets) vaut la peine de remettre en question les valeurs que la communauté déclarait vouloir préserver en décembre 2003 (« l’environnement et l’atmosphère de la communauté sont des attraits pour les autres, mais aussi quelque chose que les résidents chérissent et souhaitent préserver. Les résidents de Danford Lake apprécient leur vie paisible, leur environnement intact et la beauté sauvage exceptionnelle de leur région») et de mettre en péril l’avenir de générations à venir.  La Coalition déplore également que la MRC de Pontiac reste assise tranquillement dans son coin pendant que la compagnie LDC prospecte dans la région à la recherche d’une municipalité prête à accepter un projet qui ne peut manquer de créer de profondes divisions entre le conseil et ses élus. 

Pour la Coalition, il ne fait aucun doute que, depuis l’annonce du projet à la fin 2004, les résidents d’Alleyn-et-Cawood ont été induits en erreur et que le processus de consultation requis est sérieusement entaché d’erreurs :  

  • Le Maire et le promoteur prétendent que le « feuillet d’information» envoyé par le Maire aux citoyens d’Alleyn-et-Cawood le 5 octobre 2004 les informait de la proposition d’un lieu d’enfouissement technique de dimension régionale. 
  • Ce  «feuillet d’information»   induit délibérément le lecteur en erreur et ne peut donc en aucun cas constituer un processus de consultation publique :  sans objet, ni signature et, dans de nombreux cas, sans même d’en-tête, le « feuillet » en question annonce simplement qu’en raison de nouveaux règlements environnementaux, le dépotoir municipal actuel devra être fermé et que le Conseil propose de le remplacer par un dépotoir moderne, un “lieu d’enfouissement technique”. Le feuillet ne renferme pas un seul mot sur la véritable dimension du projet , sur le fait que le site desservirait tout l’Outaouais, qu’il recevrait les déchets non seulement ménagers, mais aussi industriels, commerciaux, agricoles et d’établissements publics et qu’il entraînerait, entre autres, une hausse importante de la circulation routière dans le village même et sur les routes menant au site.
  • Les réunions d’information soi-disant “publiques” se sont tenues à des moments de l’année où la majorité des résidents saisonniers (villégiateurs) étaient absents du village ou lorsque la majorité des résidents permanents étaient partis (premier jour de la saison de chasse).  Il est impossible de voir une simple coïncidence dans ce choix des dates des réunions publiques.
  • Depuis la naissance de la Coalition et la montée d’une opposition ouverte au projet par un nombre croissant de résidents, le Maire et le Conseil refusent d’accepter des questions orales lors des conseils municipaux . Ils remettent sans cesse à plus tard leurs réponses aux questions soumises par écrit. Ils refusent d’envisager un référendum des contribuables et ils permettent à des employés municipaux de faire une promotion active du projet en compagnie du promoteur et de ses représentants.  Les contribuables sont maintenant tellement nombreux à assister aux réunions du conseil municipal que la petite bibliothèque municipale servant à ces réunions est devenue trop petite. Plutôt que de répondre à notre demande et de déplacer la prochaine réunion (le 6 février 2006) au centre communautaire voisin pour permettre à plus de contribuables de participer (ce qui est un droit démocratique), le Conseil a décidé de restreindre l’admission à la réunion, en demandant de limiter le nombre des contribuables membres de la Coalition à venir poser des questions au conseil.  Le Conseil nie ainsi aux contribuables leurs droits à l’information garantis par la Charte et leurs droits démocratiques les plus fondamentaux de voter sur un projet qui risque d’altérer leur qualité de vie pour des générations à venir. Rien d’étonnant à ce que les citoyens d’Alleyn-et-Cawood n’aient plus confiance dans leurs représentants élus.
 

Pour la Coalition, il ne fait aucun doute que les membres du conseil municipal d’Alleyn-et-Cawood servent les intérêts du promoteur plutôt que ceux de la population qu’ils ont été élus pour représenter.  Le Conseil municipal laisse le promoteur prendre en main la situation et se laisse intimider par ses menaces de poursuites judiciaires si le projet ne se réalise pas. Il est temps pour le gouvernement provincial d’intervenir afin de restaurer la démocratie dans la municipalité. 

La Coalition contre le mégadépotoir de Danford (Coalition Against Danford Megadump) est la nouvelle appellation officielle de la Coalition de citoyens contre le projet de site d’enfouissement à Danford Lake, formée le 11 décembre 2005. La Coalition a fait une demande de constitution en personne morale en tant qu’organisme à but non-lucratif.  Le nombre de membres croît rapidement et les dons en argent affluent. Forte de cette évolution positive, la Coalition va pouvoir intensifier sa campagne contre le projet. 

Coalition contre le mégadépotoir de Danford

Coalition Against Danford Megadump

C.P. 911, Danford Lake (Québec) J0X 1P0 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

André Carrière, président (819) 684 8876

Michèle Borchers, vice-présidente (613) 237 0794 (819) 467 2219



<< Retour
  Droit d'auteur © 2006 Coalition contre le mégadépotoir de Danford. Tous droits réservés.