Actions - Communiqués de presse English
Une nouvelle gifle à la démocratie : Troisième refus d’un référendum par le Maire de Danford Lake
14 août 2006, Danford Lake (Québec)

Le 16 août 2006, Danford Lake, Québec - Le Maire d’Alleyn- et-Cawood met en ébullition sa municipalité en refusant une troisième fois d’organiser une consultation référendaire sur le projet de mégadépotoir qu’il cherche à établir dans cette petite communauté rurale de la Haute Gatineau, à une heure d’Ottawa.

Il a infligé ce dernier affront à sa population lors du conseil municipal du 7 août dernier, où, à la surprise générale de la foule assistant à la séance, l’ordre du jour ne faisait mention ni du projet ni d’une consultation publique sur les changements de zonage, alors même que cette consultation est requise par la loi.

Son troisième refus d’un référendum contredit toutes les assurances que les opposants ont reçues de la M.R.C. de Pontiac et qui ont été confirmées par le ministère québécois des Affaires municipales.

Depuis neuf mois maintenant, les citoyens d’Alleyn-et-Cawood tentent désespérément d’obtenir des réponses à leurs questions dans ce dossier, le plus important que leur municipalité ait jamais eu à traiter.

Selon André Carrière, Président de la Coalition contre le mégadépotoir, le manque de transparence et le manque de démocratie qui caractérisent ce projet depuis le début soulèvent de nombreuses craintes et alimentent toutes sortes de rumeurs.

«Cela fait neuf mois que les contribuables d’Alleyn-et-Cawood demandent la tenue d’un référendum. Ils ont attendu suffisamment longtemps, ils veulent un référendum maintenant. La procédure suivie jusqu’ici - si on peut appeler cela une ‘procédure’ - est une véritable insulte à la démocratie », ajoute-t-il.

La Coalition a réagi en envoyant une lettre de doléances au ministre des Affaires municipales du Québec, Mme Nathalie Normandeau. Elle a également écrit au Premier ministre du Québec, ainsi qu’à tous les élus de l’Ouest québécois, à tous les paliers de gouvernement.

Le promoteur de ce mégadépotoir, qui occuperait un territoire de 545 acres [220 hectares], est LDC, Gestion et services environnementaux, entreprise privée dont l’actionnaire majoritaire est Cohen and Cohen , compagnie de démolition et de recyclage d’Ottawa. Denis Rouleau, homme d’affaires de Gatineau, est l’actionnaire minoritaire.

Le projet de mégadépotoir divise la petite communauté de Danford Lake , ainsi que les municipalités voisines. La majorité des résidents demeurent vigoureusement opposés au projet, dont le site se trouve à quelques kilomètres seulement à l’ouest de ce lieu de destination populaire pour les touristes et les villégiateurs.

Pour en savoir plus :

Michèle Borchers,
Vice-présidente, Coalition contre le mégadépotoir de Danford
819-467-2219
613-237-0794

André Carrière,
Président, Coalition contre le mégadépotoir de Danford
819-684-8876

<< Retour
  Droit d'auteur © 2006 Coalition contre le mégadépotoir de Danford. Tous droits réservés.